Les travaux d’isolation thermique

Les travaux d’isolation thermique

L’isolation thermique est un procédé vous permettant d’être mieux protégé du froid mais aussi du chaud, et donc de faire des économies d’énergie : dans une habitation bien isolée, vous utiliserez moins de chauffage en hiver et moins de ventilation/climatisation en été.
Toutes les parois (aussi bien vos murs, que vos fenêtres, le sol ou le toit) ainsi que les points de jonctions entre les ouvertures et les murs, sont des zones de déperdition ou d’accumulation de chaleur, elles sont de ce fait toutes concernées par la nécessité d’une bonne isolation. De plus, vous pouvez dans certains cas conjuguer isolation thermique et phonique.

Le coefficient thermique, dit lambda, est un indicateur de l’efficacité d’isolation des matériaux isolants. Il est établi en évaluant le passage de chaleur à travers l’isolant. Plus la quantité de chaleur qui passe est faible, plus l’efficacité isolante est importante. Ce coefficient doit donc être aussi bas que possible. Ce chiffre varie d’un matériau à un autre, et est proportionnel à l’épaisseur utilisée. Il est donc exprimé en Watt par mètre et par Kelvin (W/m.K).
Ce n’est bien sûr pas le seul critère à prendre en compte dans le choix du matériau, mais il n’en reste pas moins primordial.

Afin d’inciter les contribuables à investir dans des travaux visant à réduire la consommation énergétique de leur foyer, des mesures fiscales ont été mises en place, et reconduites d’année en année. Elles vous permettront de réaliser des économies importantes. Les travaux concernés peuvent être des travaux d’isolation thermique. Le montant total de la déduction d’impôt pour l’isolation est de 22% du montant total de la facture (matériau et main-d’œuvre) si les travaux sont réalisés par un professionnel dans une résidence principale de plus de deux ans. Elle s’applique aussi bien aux locataires qu’aux propriétaires, dans la limite de 16 000 euros pour un couple.